Verres Souffles Murano

Le Verre, vie du souffle humain: Ce verre brûlant, rouge, pâteux, roulé en longues baguettes, puis soufflé et modelé en formes élégantes ; ce mugissement sourd de la flamme qui dévore ; ces vastes fournaises, ces hommes noircis, ce résultat fragile, ont un côté pittoresque. On recueille par boisseaux ces atomes nuancés. L'ouvrier façonne en un instant, un vase, une urne, qu'à les voir vous diriez être l'œuvre de maintes journées ; des corbeilles sont remplies de globes étincelants ; l'intérieur du four qui vomit des gerbes de flammes, projette une teinte pourprée sur les murs enfumés.